Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Mercredi 16 octobre 2013: le gouvernement a lancé la première journée contre le gaspillage alimentaire avec l'objectif de diviser par 2 les déchets alimentaire.

Nous vous proposons de faire le point sur les dates d'utilisation des aliments, leur conservation et la façon d'utiliser les restes.

Date limite de consommation ou DLC :

  1. Date jusqu’à laquelle vous pouvez consommer l’aliment sans risque d’intoxication alimentaire (si la chaine du froid a été respectée bien sur !)
  • Exceptions :
  • Les laitages

C’est un produit acide et qui contient des micro-organismes vivant (Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus, bactéries qui permettent de fermenter le lait).

Dans le cas d’un yaourt nature, bien fermé et conservé au frais, vous pouvez le consommer sans risque 1 à 2 semaines après la DLC

  • Les fromages

Comme les yaourts, c’est un aliment qui peut être consommé après la DLC, mais il y aura un changement de goût ? comme par exemple le camembert qui devient plus fort.

  • Les œufs :

Il n’est pas nécessaire de les conserver au réfrigérateur ( ils sont à température ambiante lorsque vous les achetez en magasin!) et ils se conservent mieux à l’abri de l’humidité car la coquille, poreuse, laisse passer les odeurs et bactéries.

Vous pouvez donc les consommer au-delà de la DLC à condition de les manger cuits en œufs durs ou omelette bien cuite.

-1 ère semaine après la date de ponte : extra frais donc possibilité de les manger à la coque

-2 ème semaine après la date de ponte : frais donc à manger au plat, omelette, poché

-3 ème semaine et plus : cuisson totale du blanc et jaune.

Date limite d’utilisation optimale ou DLUO

  1. Les qualités organo-leptiques de l’aliment sont garanties jusqu’à la date indiquée sur l’emballage. C'est-à-dire que l’aliment conserve son goût, aspect, texture d’origine.

Au-delà de cette date, l’aliment reste consommable sans risque pour la santé mais peut avoir un goût légèrement différent.

  • Exemples :

Les conserves de légumes, poisson en conserve, biscuits en paquet, céréales.

  1. Les plat cuisinés maison
  • Ils doivent refroidir à température ambiante mais dans un récipient fermé afin de limiter la contamination par des micro-organismes. Mettre au réfrigérateur dés que le plat est froid et le conserver pas plus de 24H si celui-ci contient de la viande, poisson, crème fraiche.

Vous pouvez conserver des légumes cuits, sans graisse, ou crudités pendant 48H.

  • Penser à congeler dés le premier jour afin de ne pas garder le plat plus de 24 h ou pire le jeter.
  • Méthode :

Verser le plat encore chaud dans un récipient adapté, fermé et laisser refroidir. Mettre au réfrigérateur durant 1 nuit afin d’abaisser la température du plat afin de le mettre au congélateur, en position congélation.

  1. Accommoder les restes !
  • Exemples de recettes
  • Un poulet rôti de la veille, peut être terminé en salade Caesar le lendemain
  • Un pot au feu en hachi-parmentier ou soupe
  • Reste de légumes vapeur en flan ou tarte ou soupe
  • Morceaux de fromages qui peuvent devenir un superbe gratin de légumes ou soufflé au fromage ou s’incorporer dans une tarte aux légumes.
La journée contre le gaspillage

Commenter cet article