Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Les Fêtes de fin d'Année

Guirlandes lumineuses et vitrines alléchantes sont là pour vous annoncer les fêtes prochaines, souvent riches en repas élaborés. Rassurez-vous, il n'est pas question de réveillonner triste, bien au contraire, à condition de réveillonner astucieux...

Bien vous préparer au réveillon :

Pour compenser vos excès, vous êtes tentée de jeûner, surtout pas ! Votre organisme en profiterait pour se rattraper et stocker encore plus facilement. Deux ou trois jours avant et après votre dîner de fête, veillez simplement à ne pas faire "d'extra" et à respecter rigoureusement votre conduite alimentaire. Limitez les corps gras d'assaisonnement et les quantités de pain (sauf pour le petit déjeuner qui doit rester un véritable repas). Préférez le poisson (maigre) à la viande pendant ces quelques jours, ainsi que le yaourt ou le fromage blanc à 0% de Mat .Gr. à la place de la portion de fromage. Evitez l’huile ce jour là.

Conservez 3 repas par jour au minimum et instaurez quotidiennement une pause à 16 heures afin de ne pas grignoter inutile.

La préparation de votre dîner et les dernières tendances culinaires de Noël :

Si vous avez décidé d’impressionner vos invités, sortez petites cuillères, verrines et mini-brochettes. Chics et faciles à réaliser, elles se déclinent à toutes les sauces : petite cuillère à base de chèvre frais, de raisins secs, de dés d’abricots secs, quelques brins de ciboulette et un filet d’huile de noix. ; Verrines de tartare de saumon ; mini brochettes avec cube de foie gras ou petites crevettes, dés de mangue et poulet mariné au curry + ananas.

Préférez des toasts base de pain de mie (type pain surprise) ou de petits blinis à des feuilletés très riches en graisse. Certains petits fromages de chèvre frais se déclinent en allégé. Limitez votre consommation d’alcool et évitez la déclinaison kir qui apporte du sirop en plus ou cocktails associant alcool et sodas ou jus de fruit. !

Profitez des coquillages, crustacés et fruits de mer qui peuvent être consommés sans modération. Sources de protéines, ils sont presque dépourvus de graisses.

Régalez-vous de noix de Saint Jacques, d’écrevisses mais aussi de préparation de tartare de saumon.

Pour conserver leurs qualités "minceur", nappez-les de sauces légères à base de citron, de crème fraîche légère ou de fromage blanc mixé avec des herbes. En entrée ou en plat principal, ils feront le régal de tous vos convives.

Plus traditionnels mais néanmoins savoureux, dinde et foie gras restent chaque année à la fête. Ne résistez pas trop longtemps si cela vous fait envie mais dégustez la

dinde sans la peau (n'apportant plus que 3 g de lipides au lieu de 8g) et échangez votre tranche de foie gras contre 10 g d'huile et 30 g de fromage.

Préférez des accompagnements de légumes divers aux féculents, consommés plus couramment durant l'année (poêlée de champignons, assortiments de légumes ou fruits cuits comme les poires et les pommes très agréables avec le gibier).

Les marrons, à l’honneur pendant ces jours de Fête, appartiennent à la famille des féculents, mais, deux fois plus riches en énergie, il convient d’en consommer, deux fois moins !

Inutile de surcharger votre plateau de fromage, 3 ou 4 judicieusement choisis suffisent. Accompagnez-les de petits pains variés (aux figues, aux noix…)

Pour clore votre dîner, préférez un sorbet à la traditionnelle bûche à la crème au beurre, terrible pour vos hanches! Proposez une salade de fruits, des clémentines ou encore quelques litchis.

Enfin, n'arrosez pas trop copieusement votre repas. Limitez votre consommation de vin à 2 verres.

Attention, chocolat, gibier et vin blanc, aliments riches en tyramine et en histamine, peuvent déclencher des migraines chez les personnes sensibles. Rien ne vous empêche donc d'apprécier pleinement ces fêtes, comme il se doit, mais toujours avec modération.

Il vous est possible au sein de votre répartition d'effectuer certains échanges ou "équivalences" particulièrement intéressantes à la veille de ces grands jours. Ainsi, l'apport d'énergie reste le même et les qualités nutritionnelles des aliments sont respectées.

100 g de viande maigre = 180 g de homard, praires ou coquilles Saint Jacques OU 150 g de dinde sans la peau OU 100 g de saumon frais ou fumé OU 100 g de chevreuil OU 80 g de gigot d'agneau OU 50 g d'épaule d'agneau

30 g de foie gras = 30 g de fromages + 1 c. à soupe d'huile

10 g d'huile = 15 g de beurre OU 1 c. à soupe de crème fraîche OU 2 c. à soupe de crème fraîche allégée OU 1 c. à café de mayonnaise

150 g de fruit = 30 g de fruits secs

1 chocolat (10 g) = 50 g de fruit + 1 c. à café d'huile

1 part de galette des Rois = 1 fruit + 2 c. à soupe d'huile + 30 g de pain

Commenter cet article