Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Sa richesse en glucides est bien connue, ce qui faite de la betterave un légume d'apport calorique un peu plus élevé que la moyenne des légumes (40 kcal/100 g au lieu de 20 en moyenne).

Mais aucune raison de la supprimer de votre assiette, cet apport reste tout à fait modéré.

Elle se démarque par une richesse en fibres d'autant plus douces et bien tolérées par les intestins délicats qu'elle est consommée cuite (teneur en fibres de 2,5 g/100 g). La betterave consommée régulièrement est une aide précieuse pour les intestins paresseux. Ces fibres aident aussi à ralentir l’absorption des glucides.

Elle renferme aussi une quantité intéressante de calcium, de magnésium et de vitamines B, notamment en acide folique (Vitamine B9), vitamine anti-anémique.

Une portion de 100 g de betterave au menu d’une femme enceinte permet de couvrir presque un tiers des apports quotidiens recommandés.

Dégustation : Consommez-la finement râpée, en crudité, lorsque vous avez la chance de la trouver crue.

Cuite, sa peau doit être lisse, sans tache noire ni gerçure. Préférez-la toujours petite car, plus grosse, elle risque d'être fibreuse.

Conservez-la trois ou quatre jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, enfermée dans un récipient hermétique. La betterave, achetée cuite, est la complice idéale de nombreuses salades.

  • Tout juste posée sur un lit de mâche, avec des cerneaux de noix, arrosée d'une vinaigrette à l'huile de noix, elle est délicieuse.
  • Accompagnée de pommes vertes, de pommes de terre, d'endive et de harengs, elle rend la salade scandinave.
  • Elle se marie également très bien aux choux, au céleri-rave et au poireau.
  • Elle est parfaite pour la préparation mimosa (avec du jaune d’œuf dur émietté).
  • On peut également la préparer en terrine, avec du fromage de chèvre frais, par exemple.

Commenter cet article