Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Nos tables de Pâques...

Si Pâques est une importante fête religieuse, c’est aussi l'occasion de profiter d'un grand week-end idéal pour faire bonne chère. Des œufs en chocolats cachés dans le jardin ensoleillé au gigot d’agneau nous régalant au déjeuner, essayons d’y voir un peu plus clair d’un point de vue nutritionnel dans toutes ces traditions…

Le gigot d’agneau à l’honneur…

Si l’agneau est souvent considéré comme une viande plus grasse, la teneur en lipides du gigot fait partie des plus basses, à peine 5 g/100g (10 g pour les côtes d’agneau) dont 44% sous forme d’acides gras mono-insaturés, jouant un rôle favorable sur la diminution du cholestérol.

Le gigot d’agneau est une viande riche en protéines (20g/100g), essentielles pour préserver la masse musculaire et entretenir les cellules de l’organisme. Elles favorisent une bonne satiété ; ainsi une savoureuse tranche de gigot vous aidera à limiter les risques de craquer sur une belle part de gâteau à la fin du repas !

Le gigot d’agneau est source de fer, ainsi une portion de 100 g couvre 16% des apports nutritionnels conseillés d’une femme. On y trouve également du phosphore, sel minéral jouant un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents, ainsi que du zinc qui participe aux réactions de notre système immunitaire (une portion couvre à elle seule 30% de nos besoins quotidiens).

Il se démarque également par une teneur très élevée en vitamine B3 et en vitamine B12 (une portion couvre respectivement 59% et 92% des apports nutritionnels conseillés), vitamines essentielles à une bonne utilisation de l’énergie par l’organisme et au transport de l’oxygène dans notre organisme.

=> Agneau ou mouton ? En principe, le terme agneau désigne le jeune mouton qui n’est pas encore sevré mais dans la pratique il désigne l’animal âgé de moins d'un an. En boucherie, le « mouton » désigne le mâle châtré.

L’agneau de lait est souvent petit à la chair presque blanche et d’un goût moins marqué que l’agneau lourd à la chair d’un rose soutenu et à la saveur prononcée.

Préférez une cuisson sur l’os qui permet de profiter de sa pleine saveur. Les cuissons longues à petit feu lui conviennent particulièrement.

Le chocolat… Un cocktail de substances étonnantes pour notre plus grand bonheur…

Reportez-vous à notre article du mois d’Avril 2013

Nous vous souhaitons de Joyeuses Pâques!

Commenter cet article