Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Lundi je m’y mets ! … J’arrête les salades composées  et Je choisis le plat cuisiné de la cantine

C’est avec attention que le midi, toute pleine de bonne volonté et soucieuse d’éviter un trop plein d’énergie, nous choisissons nos deux tranches de jambon judicieusement complémentées de légumes ! Une belle assiette de légumes crus, colorés, variés, qui trouvent meilleure place dans notre assiette au déjeuner plutôt que le soir en famille… Alors, allégée de tout remord, nous savourons notre belle salade composée, sans y mettre trop de sauce naturellement. Un yaourt et une pomme pour terminer et le repas est bouclé ! Seulement voilà, l’inévitable se produit quelques heures après…le ventre gargouille, tiraille, la faim est bien là et il n’est que 16H !

De retour à la maison nous luttons, mais l’appel du réfrigérateur est bien trop grand. Reste de gâteau du petit dernier, morceau de pain chaud rapporté par le mari, petit bout de fromage qui traine, nous ne pouvons nous empêcher de grignoter. Puis, voulant faire plaisir à notre famille, nous préparons leur plat de pâtes préféré pour accompagner les escalopes de poulet et voilà que notre diner devient peu à peu LE repas le plus copieux de la journée.

Or, ce n’est pas à ce moment de la journée que votre organisme a besoin le plus d’énergie et comme votre appétit est majoré par la faim, vous consommez des quantités souvent trop importantes. Tous vos efforts de la journée ont été réduits à néant !

Pensez à manger suffisamment le midi. Votre organisme a besoin de carburant ; un carburant essentiel pour soutenir vos efforts de l’après-midi, faire votre activité sportive certains soirs mais aussi vous aider à ne pas avoir faim trop rapidement. Une bonne satiété est essentielle. Cette énergie est ensuite correctement brulée et n’a pas tendance à se stocker sous forme de graisse. A cette période de l’année, optez pour un plat chaud composé d’une portion de viande, de poisson, d’œufs ou de jambon et complétez de féculents. Vous pouvez y ajouter des légumes qui, par leur volume et leurs fibres, favoriseront une bonne satiété et permettront une assimilation plus lente des glucides apportés par les féculents. Plus de sentiment de culpabilité à vous servir une portion de bœuf bourguignon accompagné de quelques pomme de terres et rondelles de carottes (la sauce au vin n’est généralement pas grasse) mais un repas équilibré, juste ce qu’il faut d’énergie et un grand confort assuré jusqu’à l’heure du diner !

Bon début de semaine à tous.

Commenter cet article