Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

          FAIM OU ENVIE DE MANGER

Quelle est la différence entre ces 2 phrases

« j’ai faim »/ « j’ai envie de manger »

Au cours des consultations, vous ( les patients) employez indifféremment les 2 phrases pour décrire une prise alimentaire.

Mais les conséquences sur votre ligne ne sont pas du tout les mêmes !!

1/

Des gargouillis, une crampe à l’estomac, une sensation de fatigue ou de manque de concentration

C’est clair, votre corps vous signale qu’il a faim.

Ces signaux apparaissent lorsque le taux de sucres (glycémie) dans le sang devient baisse. Notre corps informe le centre de la faim qui a son tour envoie une information claire :

Tu manques d’énergie, il va falloir penser à manger !

Pas d’urgence non plus !

Ces symptômes sont physiologiques

il est normal voir indispensable de ressentir la faim avant un repas.

En effet, comment pouvez-vous ressentir la satiété, c'est-à-dire je n’ai plus faim, quand vous ne l’avez pas ressenti au départ ?!

La faim est un bon indicateur:

  • si elle arrive 30/45 minutes avant le prochain repas :

votre repas précédent était suffisant pour vous permettre d’attendre le prochain

  • Si la faim arrive trop tôt : vous risquez de mangez vite et donc trop !

De plus, lorsque la sensation de faim est présente, si nous écoutons ou entendons notre corps, il nous guide vers les aliments nécessaires à assouvir ce besoin d’énergie.

2/

Vous n’avez pas le moral, et vous vous vous dites qu’un carré de chocolat vous fera du bien ;

Un gros stress au travail et vous vous retrouvez à manger des biscuits à 18H en rentrant à la maison

Vous passez devant une boulangerie et les bonnes odeurs de viennoiseries vous appellent ?

Vous avez envie de manger

Rien à voir avec la faim physiologique !elle ne correspond pas avec un besoin d’énergie

C’est une sensation psychologique

Mais d’où provient cette envie de manger

A/La force de l’habitude

  • nous allons déjeuner parce que c’est l’heure
  • nous dinons en famille à 19H pour que les enfants se couchent tôt…

Mais ces horaires ne correspondent pas toujours à notre besoin physiologique. Vous n’avez pas le temps d’avoir faim !

Il est dans ce cas nécessaire d’adapter la composition des repas afin de ressentir à nouveau la sensation de faim

B/les sollicitations

  • Quand nos sens nous donnent l’envie de manger :

Une odeur flatteuse, le bruit du papier de la tablette de chocolat, la vue du buffet pour le pot d’une collègue…

C/ l’alimentation « doudou » ou émotionnelle

Qui n’a pas succomber au grignotage après une forte émotion, ressenti le besoin de se faire du bien, de s’apaiser.

Le cortisol est une hormone secrété dans le cas d’un stress chronique. Cette hormone stimule l’appétit et principalement l’envie de sucré ! les aliments sucrés stimulent la sécrétion d’insuline, hormone qui favorise le stockage des graisses et la rétention d’eau.

De plus, une hypoglycémie peut apparaître dans 1H30 qui suit la prise alimentaire entrainant de nouveau un besoin irrépressible de manger !!!

Dans le même temps, les produits sucrés stimulent la sécrétion de sérotonine, hormone de la bonne humeur, anti stress, régulatrice de la faim/satiété et du sommeil.

Plus on consomme de produits sucrés pour s’apaiser, plus il y a sécrétion de sérotonine jusqu’à épuisement de cette dernière : c’est un cercle vicieux qui s’installe et qui aboutit à des compulsions.

Commenter cet article