Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Alimentation sans gluten, mode ou réalité ?

Régime sans gluten détaillé dans nos magazines, pâtes ou pain sans gluten qui envahissent les rayons de nos grandes surfaces et maintenant les sportifs qui vantent le régime d’une alimentation sans gluten ! Alors, comment s’y retrouver face à toutes ces informations ?

Qu’est-ce que le Gluten ? Le gluten est une protéine de réserve contenue dans certaines céréales : blé (froment, épeautre), seigle et orge. Sa principale caractéristique est d’être « élastique ». Au contact de l’eau, le gluten retient les gaz de fermentation dans de petites bulles - les alvéoles de la mie de pain par exemple -, et va permettre à la pâte de lever et lui donner, après cuisson, une consistance moelleuse et une texture aérée.

L’intolérance permanente à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten est appelée : maladie coeliaque. Elle provoque une destruction des villosités de l’intestin grêle qui entraine une malabsorption des nutriments, en particulier du fer, du calcium et de l’acide folique.

Seule une personne sur 100 peut développer cette maladie en Europe ce qui est loin de correspondre au phénomène de mode auquel on assiste.

L’intolérance au gluten est à différencier des allergies au blé ou au gluten, plus rares et qui mettent en jeu des mécanismes immunitaires différents.

Comment identifier l’intolérance au gluten ? Chez le nourrisson ou le jeune enfant, une diarrhée chronique avec fatigue et tristesse sont présents. L’abdomen est ballonné. Il existe souvent un ralentissement de la croissance en poids et en taille. Chez l’adulte, on retrouve généralement une diarrhée et un amaigrissement inquiétant. Mais la maladie peut se limiter à des symptômes de crampes musculaires, de fausses couches à répétition…

Pour poser un diagnostic, il convient de rechercher les anticorps spécifiques de la maladie dans le sang puis de pratiquer une endoscopie avec prélèvements sur la partie haute de l’intestin grêle. On constate ensuite une rémission des symptômes après la mise au régime sans gluten.

Faut-il supprimer le gluten de son alimentation ? Avant toute chose, si vous présentez des troubles digestifs, diarrhées, ballonnements, nausées, douleurs articulaires ou même problèmes dermatologiques, parlez-en à votre médecin avant de débuter un régime particulier. Les examens appropriés permettront de s’assurer s’il s’agit ou non d’une intolérance au gluten.

Si vous décidez vous-même de supprimer les aliments sources de gluten, vous vous exposez à des risques de déficience car le gluten se cache dans grand nombre de nos produits. Et si certaines personnes constatent un amaigrissement, cela est souvent dû à une consommation globale moins importante des aliments (plus de pain au restaurant, moins de choix dans les féculents, plus de gâteaux secs…) et non à l’effet gluten.

LIENS UTILES

Association française des intolérants au gluten

http://www.afdiag.fr/

Recettes principalement sucrées sans gluten

http://www.lafaimdesdelices.fr/

BLOG:

http://www.niepi.fr/le-blog-sans-gluten.html

Commenter cet article