Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Poisson d'Avril avec notre article sur la Mastication !

Nous n'avons pas résisté à l'envie de vous présenter un article un peu farfelu en ce jour de 1er Avril. La tentation était grande...et nous sommes désolés de vous apprendre que même si une bonne mastication présente de nombreux intérêts, elle ne peut en aucun cas changer l'apport d'énergie de nos aliments. L'énergie fournie par les nutriments sous forme de protéines, de glucide ou de lipides reste toujours la même et nous n'avons aucune possibilité d'abaisser nos apports d'énergie même si nous mastiquons chaque bouchée 20 à 40 fois!

Ne négligeons pas pour autant une bonne mastication car elle se révèle essentielle pour :

- Favoriser l'assimilation des nutriments. La digestion commence dans la bouche grâce aux enzymes digestives de la salive. Les principales caractéristiques de l'aliment (goût, température, texture, composition...) sont analysées et transmises au cerveau qui prépare le tube digestif à l'arrivée de cet aliment. L'organisme est capable de s'adapter en fonction des aliments mis en bouche. Avec une bonne mastication, l'amidon contenu dans le pain est presqu'à moitié digéré !

- Profiter pleinement de la saveur des aliments. Une bonne mastication est essentielle pour apprécier la qualité des produits, des modes de cuisson mis en oeuvre, toutes ces perceptions en bouche qui nous laissent de doux souvenirs. Un repas avalé trop rapidement nous pousse souvent à prendre une petite gourmandise en fin de repas.

- Adapter nos apports à nos besoins : lorsque nous mangeons, le cerveau va produire de l'histamine qui va être responsable du signal de satiété. Mais il faut un minimum de 20 minutes pour que l'organisme perçoive ce signal. Si l'on mange trop vite, sans prendre le temps de mâcher, on ne laisse pas au cerveau le temps de recevoir le signal . Manger lentement laisse le temps au corps et au cerveau de se mettre d'accord.

Idéalement, combien de fois devrait-on mâcher avant d'avaler?

- Même s'il ne faut pas avaler tout rond, il faut s'adapter à chaque aliment et à chaque texture mais cela est conditionné aussi par l'état de notre dentition et de notre apprentissage.

Quelques conseils :

- évitez de manger tout mou (purée, compote, yaourt) et débutez votre repas avec une entrée de crudités qui obligent à mâcher longuement et évitent de se jeter sur le pain ou le dessert

- mâchez complètement avant d'avaler

- calez-vous sur une personne de votre entourage qui mange plus lentement et mangez dans le calme et en évitant de vous lever toutes les 2 minutes. Pensez à mettre les choses principales du repas sur la table

- ne faites rien d'autre en mangeant

Commenter cet article