Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

La 17è journée du Sommeil, est l’occasion de faire une petite mise au point sur nos habitudes qui ont évolué et joué sur nos nuits mais aussi sur notre santé au quotidien et également notre alimentation.

En 25 ans, notre durée de nuit a diminué de 18 minutes avec une moyenne de 7h05 en semaine ; Phénomène qui touche particulièrement les adolescents. Nous nous couchons de plus en plus tard (1 français sur 10 ne dort pas à 1H du matin) et notre sommeil est souvent de moins en moins bonne qualité (insomnie chronique, difficulté d’endormissement chez les jeunes, réveils fréquents ou précoces chez les séniors).

Télévision, tablettes, ordinateurs ou téléphones sont souvent utilisés très tard et la lumière bleue qu’ils émettent provoque une hyperstimulation et inhibe la sécrétion de mélatonine, source de difficulté d’endormissement.

Le stress, le travail de nuit et les horaires décalés, beaucoup plus fréquents ces dernières années, contribuent à réduire la durée et la qualité du sommeil.

Or, il est clairement démontré qu’un sommeil court (inférieur à 6h/nuit) favorise les risques d’obésité, notamment chez les enfants et le jeune adulte. Ainsi, pour chaque heure de sommeil supplémentaire, le risque de surpoids/obésité diminue de 21%.

En cas de sommeil court, la sécrétion de leptine, hormone qui coupe l’appétit, est diminuée ; alors que la sécrétion de grhéline, hormone qui majore l’appétit, est augmentée. Ces modifications hormonales sont associées à une augmentation de faim et d’appétit, particulièrement pour des aliments à haute teneur énergétique. Nous mangeons plus au cours de repas ou alors nous multiplions les grignotages tout au long de la journée.

On a constaté également qu’une durée de sommeil insuffisante limiterait l’efficacité d’un programme alimentaire amaigrissant. Si la perte de poids n’est pas affectée par la durée du sommeil, la perte de masse grasse est réduite et la perte de masse maigre augmentée.

Alors, pour préserver au mieux notre sommeil, garant d’une santé optimum et d’un bon équilibre dans nos assiettes, et chouchouter nos nuits…

  • Pas de café après 14H ou 16H, ni de boisson trop riche en caféine ou de chocolat en grande quantité.
  • Attention à l’alcool qui peut donner la sensation de fatigue mais perturbe le sommeil
  • Prenons un diner léger en graisses, pouvant comporter des féculents (ils favorisent l’endormissement)
  • Evitons les écrans trop tard dans la soirée
  • Allons vite nous coucher dès les premiers signes de sommeil ; cela ne sert à rien de rester devant un film que nous pouvons enregistrer
  • Notre chambre doit être fraiche
  • Certaines plantes (mélisse, valériane, passiflore…) peuvent être une aide à notre sommeil ; elles se trouvent sous forme de tisane (à condition qu’elles ne vous obligent pas à vous lever la nuit) ou de compléments alimentaires. Demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien.
Le sommeil, élément majeur de notre santé et d’un bon équilibre dans notre assiette

Commenter cet article