Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Muriel FISCHBACH et Valérie LEROUGE Diététiciennes

Bien choisir et cuisiner ses pâtes à l’italienne

De retour de mon deuxième séjour à Rome (je suis tombée amoureuse de cette ville magique!), je me régale de la nourriture servie dans les ruelles du  Trastevere ou « Les cantina » de la ville.

Vedette des cartes de restaurants, la Pâte est incontestablement un aliment gourmand et riche en de nombreuses qualités nutritionnelles à condition de bien choisir sa qualité et de procéder à une cuisson correcte.

 "La pasta » brute, c'est 50% de la réussite de votre plat. Autant choisir la qualité. Le must, ce sont les pâtes artisanales des épiceries fines italiennes, qui portent la mention "trafilate al bronzo" ("étirées au bronze"): elles sont plus rugueuses et accrochent mieux la sauce.

Pour les marques industrielles, j’ai un faible pour gamme De Cecco (que j’ai retrouvée dans de nombreuses cuisines de restaurants de Rome). La nouvelle gamme Academia  Barilla a subi un tréfilage dans un moule de bronze.

Souvent présentées en entrée comme Primo piatto en Italie, les pâtes constituent souvent le plat principal en France et l’on peut prévoir entre 70 et 100 g crues par personne.

Une fois cuite, leur apport d’énergie reste très modéré : 125  kcal/100g.

Prévoyez un grand récipient pour les cuire et éviter qu’elles ne collent ;  comptez 1 l d’eau pour 100 g de pâtes et mélangez régulièrement avec une cuillère en bois.

La cuisson est juste lorsque les pâtes sont Al dente. Elles incitent à la mastication et  l’assimilation des glucides est plus lente. Si vous les refroidissez pour les servir en salade, l’amidon est alors dit « résistant » et son assimilation encore plus lente.

Préférez une bonne sauce tomate cuisinée maison (huile d’olive, gousse d’ail, tomate fraiche ou tomate concassée en boite, oignon rouge émincé, sel)  à de la crème fraîche et parsemez d’un peu de parmesan au moment de servir. Bon appétit! 

 

Commenter cet article